Sauver 120 animaux d’une ferme

Le bien-être des ani­maux d’élevage est un élé­ment essen­tiel du man­dat de la SPCA du Nou­veau-Brunswick (SPCANB). Les agents de pro­tec­tion des ani­maux sont for­més pour recon­naître les signes de stress ani­mal et les ali­ments et abris inadéquats pour les bovins, les chevaux, les mou­tons, les chèvres et les autres ani­maux agricoles.

« Bien que la plu­part des agricul­teurs du Nou­veau-Brunswick tra­vail­lent fort pour s’assurer que leurs ani­maux sont bien soignés, nos agents de pro­tec­tion des ani­maux sont autorisés à enquêter sur les cas de nég­li­gence ou de soins inadéquats », a déclaré Tony Porter, chef de la pro­tec­tion des ani­maux de la SPCA du Nouveau-Brunswick.

En mars 2021, la SPCANB a reçu une plainte au sujet de mou­tons et de lap­ins morts sur une ferme appar­tenant à Moham­mad Islam située à Young Cove, au Nou­veau-Brunswick. Un agent de pro­tec­tion des ani­maux a enquêté sur la plainte et a trou­vé 33 ani­maux morts à la ferme avec 100 mou­tons, quelques chèvres et lap­ins. L’état des ani­maux et l’environnement du poulailler ont sus­cité un appel à l’aide des Ser­vices vétéri­naires provinciaux.

Les vétéri­naires ont con­staté que les ani­maux étaient de faible poids et d’insuffisance, et les agents de la NBSP­CA ont pour­suivi leur enquête. Sur une péri­ode de plusieurs semaines, les agents de pro­tec­tion des ani­maux de la NBSP­CA ont tra­vail­lé avec le pro­prié­taire pour amélior­er les con­di­tions à la ferme et la san­té ani­male, notam­ment en offrant un meilleur accès à la nour­ri­t­ure et à l’eau et en deman­dant des soins vétéri­naires pour tout ani­mal malade.

Moham­mad Islam a plaidé coupable devant la Cour provin­ciale de Fred­er­ic­ton le 27 Sep­tem­bre 2022 à deux accu­sa­tions portées en ver­tu de la Loi sur la société pro­tec­trice des ani­maux du Nou­veau-Brunswick rel­a­tive­ment à son défaut de fournir de la nour­ri­t­ure, de l’eau, un abri et des soins médi­caux aux animaux.

Le 17 Jan­vi­er 2023, un juge de la Cour provin­ciale a con­damné Moham­mad Islam à une pro­ba­tion assor­tie de con­di­tions de deux ans, lim­i­tant la ferme à un max­i­mum de 120 ani­maux et accor­dant aux agents de pro­tec­tion des ani­maux de la NBSP­CA le pou­voir de faire des vis­ites non annon­cées pour véri­fi­er le bien-être des animaux.

Les rési­dents du Nou­veau-Brunswick peu­vent aider à pro­téger les ani­maux con­tre la nég­li­gence et don­ner une voix aux ani­maux sans défense. Si vous êtes témoin de cru­auté ou de nég­li­gence envers les ani­maux, appelez la ligne d’assistance 247 de la SPCA du Nou­veau-Brunswick au 18777221522.

À pro­pos de la SPCA du Nouveau-Brunswick

Fondée en 1881, la SPCA du Nou­veau-Brunswick (SCPANB) est la seule organ­i­sa­tion provin­ciale chargée d’appliquer les lois sur la pro­tec­tion des ani­maux. En ver­tu de la Loi sur la pro­tec­tion des ani­maux du Nou­veau-Brunswick, une équipe dévouée de 15 agents de pro­tec­tion des ani­maux est investie du pou­voir d’enquêter et, au besoin, de porter des accu­sa­tions, de saisir des ani­maux ou d’émettre des ordon­nances aux per­son­nes soupçon­nées de mal­trai­tance et de cru­auté envers les animaux.

La SPCANB est un organ­isme de bien­fai­sance enreg­istré qui existe pour assur­er un lead­er­ship à l’échelle de la province dans le traite­ment sans cru­auté des ani­maux. Nous appliquons les lois per­ti­nentes, nous offrons un refuge aux ani­maux domes­tiqués et aux ani­maux agri­coles nég­ligés ou mal­traités, et nous sen­si­bil­isons et défendons les intérêts du pub­lic afin de per­me­t­tre aux Néo-Brunswick­ois d’aider les ani­maux à vivre longtemps et en santé.

Pour en savoir plus vis­itez nbsp​ca​.ca

Abonnez-vous à notre infolettre

Restez au courant des dernières nouvelles de la SPCANB et découvrez comment vous pouvez soutenir les animaux dans le besoin.